Coliques du nourrisson, comment les calmer ?

coliques bébé

Les coliques sont des problèmes récurrents qui concernent un nourrisson sur cinq. Bien qu’elles inquiètent généralement les nouveaux parents, elles finissent par disparaître entre le troisième et le quatrième mois. Les coliques ne représentent aucun risque pour l’enfant, mais semblent vraiment douloureuses. Elles se caractérisent par ces nuits blanches où le bébé crie, pleure et refuse de dormir. Cependant, elles peuvent également se manifester en plein jour.

Comment se manifestent les coliques ?

Les coliques sont ces crises qui surviennent à partir de la deuxième semaine, jusqu’ à la sixième et atteint son pic au bout de deux mois. Les coliques sont faciles à reconnaître. Outre les séries de pleurs, le nouveau-né aura des sommeils agités. Il va replier ses jambes, se tendre comme un arc. Son ventre peut être ballonné, dur sous les doigts et émettre des gaz quand il crie. Vous pouvez lui donner à boire pour le calmer, mais cela ne durera qu’un moment.

Les trucs et astuces pour soulager les coliques du nourrisson

Pour soulager les coliques du bébé, il existe des trucs et astuces qui ont fait leur preuve auprès d’autres parents. Vous pensez avoir tout essayé avant de découvrir que tous les petits moyens sont bons.

Le massage et la bouillotte

Il est inutile de suralimenter l’enfant, cela ne fera qu’entretenir le cercle vicieux des coliques. A la place, faites-lui de petit massage pour alléger le ventre ballonné. Vous pouvez également placer une bouillotte tiède sur son ventre. Au bout de deux séances seulement, elle fera son effet. Comme alternative, il y a le coussin de chaleur avec des noyaux de cerises.

Adopter la bonne position pour boire

Pour un enfant nourri au sein, bannissez les aliments qui pourvoient le gaz tels que les choux, les brocolis et autres salades. Au biberon, privilégiez un lait adapté à son système digestif immature. Les formules sont diverses selon les cas.

La position pour boire influe sur la santé de l’enfant. Il doit être placé à la verticale pour ne pas laisser entrer l’air dans son estomac. Au sevrage naturel, veillez à ce qu’il prend bien tout le mamelon dans sa bouche. Le plus important, c’est qu’il enveloppe bien la tétine ou le sein.

Instaurer une atmosphère apaisante

Les douleurs engendrées par les coliques font souffrir bébé. Quand il pleure, sa mère a intérêt à lui offrir une atmosphère apaisante. Si jamais elle s’énerve, le bébé va sentir le stress. Pour ce faire, le peau-à-peau est conseillé. Le bain et la berceuse peuvent aussi vous réussir. L’idée est d’instaurer une ambiance apaisante.

Donner du sein

Les femmes allaitantes peuvent prolonger le temps d’allaitement, car plus bébé boit et plus le lait maternel devient gras. Or, en étant rassasié, il produit suffisamment d’enzymes pour décomposer le lait et produira moins de gaz. Le rot peut éventuellement prévenir les coliques. Il doit se faire après avoir mangé. Chaque parent procède à sa façon. Si les uns tapotent doucement sur les dos, les autres massent le bas du dos en position assise.

Porter le bébé contre vous

Le portage aussi peut s’avérer efficace. Il s’agit de prendre bébé contre soi à l’aide d’une écharpe. La chaleur corporelle et l’aspect réconfortant vont mettre fin aux pleurs du tout petit. Sinon, installez le bébé à plat-ventre sur votre avant-bras et sa tête dans votre main. Puis, promenez-le calmement.

Laisser un commentaire